01

Cloud : une capacité doublée pendant les pics d’audience

TheFork choisit d’héberger ses services dans les Datacenters AWS de Paris, pour réduire au
maximum la latence avec son hébergeur historique et réaliser une migration avec un minimum
d’interruption de service. Historiquement, l’équipe technique préfère une approche « Build » (vs «
Buy »), mais avec la croissance de la plateforme, il devient plus intéressant de profiter du gain de temps offert par les services managés d’AWS, par exemple pour les bases de données avec Amazon
Relational Database Service (RDS) qui viennent automatiquement avec le back up (les « snapshots »)
et du monitoring intégré. Les équipes peuvent ainsi se concentrer sur le développement de nouvelles
fonctionnalités business. « À chaque fois que cela sera pertinent, je privilégierai les services managés pour concentrer les équipes sur notre cœur de métier » confie Stephen Jannin.

Désormais, TheFork a la possibilité d’apporter plus de valeur ajoutée à sa plateforme tout en
améliorant le quotidien des équipes et la qualité du service, une vraie force à la sortie du Covid, période d’activité intense où TheFork a pu absorber jusqu’à 2x plus de trafic en instantané et peut aussi doubler sa capacité toutes les minutes. Cette agilité, qui était impossible auparavant, la start-up l’attribue largement au cloud. « Grâce au potentiel du cloud, nous allons pouvoir améliorer notre productivité et accélérer la cadence de nos livraisons à nos clients
internes. » explique Stephen Jannin.

Une migration doublée d’une transformation

Afin de migrer dans le cloud, TheFork embauche des experts qui repensent complètement les fondations technologiques, avec pour ambition une grande résilience et plus de scalabilité. Début
2019, la migration commence par la partie réseau, l’orchestration des services et la gestion des logs. Les premiers bénéfices viennent avec la migration du moteur de recherche de l’application en juin 2019, puis le site web pour l’évènement « Tous Au Restaurant » de septembre 2019.

Avec du recul, Stephen Jannin confie qu’une migration « lift and shift » aurait apporté plus
rapidement des bénéfices pour les performances, en s’appuyant sur des services d’hébergement
cloud comme Amazon EC2. La modernisation du système avec orchestrateur de service ou des
bases managées aurait pu arriver dans un second temps. Toutefois, le choix de reconstruire des
fondations solides puis de migrer amène moins de valeur immédiate, mais fait réaliser un réel bond
technologique.

Grande organisation de technologie de la santé
02

Une vraie dynamique DevOps avec Cloudreach, partenaire certifié

Recommandé par AWS et réputé pour son agilité et sa dimension internationale, Cloudreach, certifié
AWS, intègre le projet en parallèle du programme AWS Migration Acceleration Program (MAP) et
accompagne TheFork dans toutes les étapes de la migration des services. Avec l’appui de la plupart des
développeurs de TheFork, l’intégralité des services Nextgen  – soit 80% du système – est migrée dans
le cloud en l’espace de seulement 4 mois ; un effort collectif qui témoigne d’une démarche DevOps
menée avec succès.

 

COMPAREX Brazil
03

Une assistance quotidienne pour une transition sereine

La dernière phase de la migration de TheFork démarre en 2021 et couvre les bases de données, trois monolithes php (B2C, B2B et back-office), le routage réseau et les DNS. Une équipe d’experts composée d’Ops, d’architectes et de développeurs est mobilisée durant 9 mois. Bien que cette transformation entraîne beaucoup de changements, toutes les équipes y adhèrent aujourd’hui sans difficulté. Présentes au quotidien, les équipes d’AWS continuent d’offrir à TheFork l’aide et les conseils dont ils ont besoin au cours de sessions dédiées et régulières.

Résilience et projets à l’international : l’avenir de TheFork

La migration quasiment achevée, les efforts de TheFork sont désormais dirigés vers l’optimisation et le monitoring des coûts de leur plateforme, la résilience, l’efficacité des développeurs avec la mise à disposition rapide d’environnements de développement à la demande. Le cloud offrira aussi de nouvelles perspectives dans l’exploitation en temps réel des données issues du Data Lake et dans la couverture mondiale des régions AWS pour assurer une meilleure performance à l’international comme en Australie.

Share: